29 Juin

Soul, sexe et samples, découvrez Teyana Taylor la muse de Kanye West

 

En 2016, sa danse sulfureuse dans une salle de musculation pour le clip “Fade” faisait tourner la tête des fans de Kanye West. L’explosive Teyana Taylor est de retour avec “K.T.S.E”, un album R'n'B produit par le rappeur mégalomane. À l’intérieur, une armada de samples et un orgasme en guise d’instru sur l’un de ses titres...

Par Alexis Thibault

C’est dans une salle de musculation déserte que le monde a véritablement découvert Tayana Taylor. Nous sommes en 2016 et l’album du stratosphérique Kanye West The Life of Pablo s’abat sur le monde. Parmi les 18 titres de l’opus : Fade, déflagration tribale ardente qui reprend la ligne de basse du Mystery Of Love (1988) de Mr. Fingers. Dans le clip qui accompagne le morceau, une nymphe afro-américaine musclée déverse sa fougue entre les haltères. Ultra torride, la vidéo flirte avec les 100 millions de vues. À la fois compositrice, chorégraphe, actrice et mannequin, c’est pourtant son propre album que Teyana Taylor défend aujourd’hui, qui plus est, entièrement produit par Kanye West. Ensemble, ils proposent K.T.S.E (pour Keep That Same Energy), une machine soul infernale qui multiplie les samples haut de gamme et célèbre les plus belles heures du R’n’B américain. Et si l’œuvre fait parler d’elle ce n’est pas seulement pour sa qualité, c’est aussi pour les rumeurs qu’elle fait émerger : Kanye West aurait intégré un orgasme de sa compagne Kim Kardashian sur l’un des titres…

 

 

En 2014, Teyana Taylor sort son premier album, VII, petite pépite R’n’B qui a invité Chris Brown et Pusha T puis s’est aisément hissée à la première place du classement Billboard dans la catégorie R’n’B/Hip-hop.

Teyana Taylor – “Gonna Love Me (K.T.S.E.)”

Née à Harlem en 1990, Teyana Taylor adule Janet Jackson et Lauryn Hill, madame Fugees. Elle a grandit à la belle époque du R’n’B satiné, ces ballades slow jam dont Usher, Brandy et R. Kelly demeurent les figures de proue. Teyana Taylor n’a qu’une dizaine d’années lorsqu’elle participe à son premier talent show, la jeune fille multiplie les représentations et finit par signer chez Star Trak Entertainment, label américain fondé par The Neptunes, le duo formé par Chad Hugo et un certain Pharrell Williams. Ce n’est qu’en 2014 que Teyana Taylor sort son premier album, VII, petite pépite R’n’B qui a invité Chris Brown et Pusha T puis s’est aisément hissée à la première place du classement Billboard dans la catégorie R’n’B/Hip-hop. Malgré tout, la jeune artiste ne devient pas une superstar. Dans l’ombre, Teyana Taylor compose pour Nicki Minaj, Usher et Chris Brown ou chorégraphie les vidéos de Beyoncé (notamment pour le clip Ring The Alarm en 2006). Et lorsqu’elle décide de se placer sous le feu des projecteurs, elle apparaît dans le clip Blue Magic de Jay-Z et sur les podiums de la fashion week. Teyana Taylor ira jusqu’à obtenir sa propre émission de téléréalité avec son compagnon basketteur Iman Shumpert, aujourd’hui ailier des Kings de Sacramento. Bien entourée, c’est surtout sa signature sur le label G.O.O.D Music juste avant la sortie de VII qui la propulsera dans les plus hautes sphères de l’industrie musicale. Car le fondateur de ce label n’est autre que le rappeur le plus mégalomane de la galaxie : Kanye West.

 

 

Pour son nouvel album, elle conserve son goût inaltérable pour les complaintes soul et les guitares minimalistes puis s’autorise une recrudescence de samples emblématiques du genre.

Kanye West – “Fade”

Côtoyer la clique de N.E.R.D et les rappeurs sulfureux de la côte Est aurait pu mener Teyana Taylor droit vers une autoroute hip-hop. Il n’en est rien. Pour son nouvel album, elle conserve son goût inaltérable pour les complaintes soul, les accords de septième inévitables et les guitares minimalistes. K.T.S.E ne fait donc pas exception et s’autorise une recrudescence de samples emblématiques du genre : For the Love I Gave To You (1970) des Delfonics, Because I Love You, Girl (1978) des Stylistics, ou le Never Would’ve Made It de l’icône du gospel Marvin Sapp dont elle reprend ouvertement le morceau. Soutenus par les nappes vintage d’un clavier Rhodes, son vibrato à la Alicia Keys et sa vibe digne de Zhane explorent toutes les facettes du R’n’B contemporain. Et pour couronner le tout, elle hérite de l’inspiration de l’empereur Kanye issue de sa retraite prolifique dans le Wyoming. D’ailleurs, on soupçonne le producteur redoutable d’avoir intégré un extrait de la sextape de Kim Kardashian et du chanteur Ray.J sur le titre Hurry, une théorie issue de la véritable fascination de Kanye West pour sa femme et le précédent amant de cette dernière : il avait notamment inclus des mannequins à leur effigie dans son clip Famous il y a deux ans. L’album K.T.S.E redonne ainsi ses lettres de noblesses à un style parfois jugé désuet voire ringard. Teyana Taylor propose un opus aussi sobre que pointilleux servi par une production remarquable et une profusion de références élitistes.

Teyana Taylor – “Hurry” Ft. Kanye West

NuméroNews