13 Avril

Qui est Saba, jeune protégé de Chance The Rapper

 

À 23 ans, Saba fait une entrée fracassante dans l’industrie hip-hop. En tout cas sur le plan technique. Encore méconnu du grand public, le natif de Chicago proche de Chance the Rapper livre Care for Me, un album aux sonorités jazz qui retourne aux sources de la musique noire américaine.

Par Alexis Thibault

Le rap est un peu comme une immense rame de métro. Il y a les grands voyageurs dont le terminus est la destination quotidienne. Les paresseux, qui empruntent l’artère souterraine pour quelques stations, puis disparaissent. Et cet individu qui vous fait lever les yeux de votre Smartphone et vous interpelle au point que vous ratiez votre arrêt… Saba est l’un de ceux-là, sauf que le jeune rappeur de 23 ans n’est pas monté seul. En 2016, son compatriote de l’Illinois Chance the Rapper l’invite sur son titre Angels. Des débuts remarquables, tant le jeune artiste semble à l’aise. La même année, Saba glisse discrètement son flow insaisissable dans la poche des amateurs de rap avec sa première mixtape : Bucket List Project. Comme beaucoup d’œuvres hip-hop, ce projet n’échappe pas aux revendications communautaires et identitaires. Depuis, le natif de Chicago a eu le temps de mûrir. Le 5 avril dernier, il a dévoilé Care for Me, un premier album rap-jazz sobre et mélancolique. Car Saba a été marqué par la perte d’un proche. Aussi, Care for Me agit de facto comme un exutoire. Un écorché vif vient d’entrer dans la rame.

Saba - LOGOUT feat. Chance the Rapper

L’année dernière, Saba a perdu son cousin Walter Long Jr, un rappeur talentueux poignardé à l’issue d’une altercation dans un train. Pour le jeune artiste, il était plus que le complice prenant part à leurs envolées musicales. Il était un mentor. Et, parce que les gammes s’y prêtent, c’est sur un air de jazz que Saba exprime son spleen et sa solitude déchirante. Débutant sur un funeste “I’m so alone”, Care for Me est un album aussi sombre que somptueux. Un journal intime à la production ultramoderne et à l’esprit résolument vintage servi par les compositions de Saba lui-même, du producteur DaeDaePivot et du multi-instrumentiste Daoud. Sur les traces du RH Factor et de Gil Scott-Heron, le rappeur opte pour un retour aux sources de la musique noire américaine sans occulter une substance trap incontournable qui enrobe les percussions.

Saba - LIFE

Derrière son flow maîtrisé, oscillant entre conversation et complainte vigoureuse, les lamentations d’une trompette, les soupirs d’un piano et les sanglots d’une contrebasse. Le style de Saba est indiscutable : une technique efficace, quelques accords mineurs, les apparitions de theMIND, de Kaina ou de Chance the Rapper (sur le titre Log Out) et, en filigrane, une vulnérabilité saisissante. Care for Me est un album intense au dessein cathartique. Une œuvre qui se joue de la pulsation et s’autorise des variations rubato saisissantes. Tel un électrocardiogramme, de Busy à Heaven All Around Me, Care for Me exprime à merveille la solitude de Saba.

NuméroNews