La maison Calvin Klein présente sur la foire design de Bâle une série limitée de 50 fauteuils numérotés, revisitant le célèbre modèle Feltri imaginé en 1987 par le designer Gaetano Pesce. Directeur artistique de Calvin Klein depuis 2016 et grand admirateur de ce designer italien, Raf Simons a décliné une série de cent versions de ce fauteuil, dont la moitié est en vente à Bâle. Chacun d'eux a été revêtu par ses soins d'un quilt vintage unique – ces couvertures en patchwork sont des pièces emblématiques de l’héritage artisanal des États-Unis. Créé en 1987 par Gaetano Pesce pour l’éditeur italien Cassina, le fauteuil, Feltri, icône du design industriel du 20e siècle, tire son nom du feutre de laine (“feltro” en italien) utilisé pour la confection de sa structure monobloc. Sur le pied du fauteuil, le feutre est rendu rigide grâce à une injection de résine, tandis que le haut du dossier reste souple et peut être rabattu pour envelopper le corps comme dans un cocon.

 

La série de fauteuils revisitée par Raf Simons est mise en scène à Bâle autour d’une grange en bois semblable à celles des plaines du centre des États-Unis. Avec ses murs tapissés d'images d’Andy Warhol représentant la chaise électrique, cette grange évoque le décor du dernier défilé Calvin Klein 205W39NYC automne-hiver 2018-2019 pour lequel Raf Simons avait déjà utilisé le patchwork. Plus largement, cette collaboration avec Cassina s’inscrit dans le sillage de l’hommage du créateur belge à l’Amérique, initié depuis son arrivée à la tête de Calvin Klein avec la trilogie de défilés intitulée Sterling Ruby imagined America. La première moitié de ces fauteuils, numérotés de 1 à 100, sera mise en vente à Bâlel tandis que la seconde sera distribuée ultérieurement par Cassina.