Épicentre de la culture underground, les clubs se sont décuplés dans les plus grandes villes du monde, émanant de concepts pluridisciplinaires avant-gardistes. Véritables alternatives aux lieux de divertissement mondains et élitistes, les boîtes de nuits ont anticipé un mouvement novateur en matière d’architecture d'intérieur, de design, de mobilier, d'installation lumineuse, de musique, d'art graphique, de mode et de performance.

 

Entre des photographies inédites du futuriste Studio 54 (New York) où se pavanaient Andy Warhol et Grace Jones, des tenues de soirées excentriques imaginées par Halston, des plans du Ministry of Sound II (Londres) par Rem Koolhass, et des chaises au design singulier conçues par Gianni Arnaudo pour le club Flash Back (Italie), l'exposition met en exergue les liens entre la musique, le design, l'architecture et la mode, vecteurs de la culture des boîtes de nuit contemporaines. Outre les éléments exposés, l'événement détaille également l'origine des mouvements du disco, de la house et de la techno, ainsi que leur impact sur le monde nocturne citadin. Des dancefloors pailletés aux raves underground, la scénographie intuitive de l'exposition permet de suivre la complexité de la culture club et de son évolution depuis les années 1960.

 

Conçue par le designer allemand Konstantin Grcic et le designer éclairagiste Matthias Singer, Night Fever. Designing Club Culture, 1960 - Today est la première exposition dédiée à l'histoire des boîtes de nuit. Un vaste panorama organisé de façon chronologique. Le Vitra Design Museum propose ainsi un programme conséquent : conférences, documentaires, installations sonores et visuelles et une collection soigneuse de photographies, pochettes de disques... 

 

 

 

Night Fever. Designing Club Culture, 1960 - Today, jusqu'au 9 septembre, Vitra Design Museum, Weil am Rhein (Allemagne).